Chronique du 27 mars 2020

— Salut Raymond.

— Salut mon auteur.

— Comment ça se passe dans les octets ?

— Ça va. Tu as fait, le ménage hier avec CCleaner, du coup on a retrouvé de l’espace disponible. Tu devrais le faire plus souvent ce coup de nettoyage. Les vieux dossiers inutiles et poussiéreux sont envoyés à la corbeille et nous avons de quoi jouer à cache-cache entre Word, Excel, Teams et les autres logiciels.

— Vous jouez tellement que ce matin j’ai eu du mal à vous retrouver. Vous étiez en dossier compressé, tu parles d’un bazar. J’ai certainement appuyé sur une touche qu’il ne fallait pas toucher ?

— Pas très doué le gars.

— Pas sûr de moi devant l’ordinateur, tu veux dire. J’ai toujours peur de faire une bêtise et de bugger. Heureusement que Stéphane est là pour me donner les plans d’attaque et guider ma souris entre les logiciels de nettoyage, antivirus, pare-feu, mise à jour, actualisation, réinitialisation, et que sais-je encore ou ne sais-je pas plutôt ? Ce matin, je ne parviens pas à entrer en discussion avec lui via Teams. Il m’a envoyé deux messages auxquels je n’ai pas répondu tout de suite. La petite fenêtre s’est fermée et a disparu. Tchao, bye-bye. Impossible de retrouver le petit rectangle bleu en bas à droite.  Ça me gave grave ! Avec toutes ces fenêtres ouvertes, il y a des courants d’air. Je vais m’attraper un coup de froid.

— Ne te prends pas la tête, ce n’est qu’une machine.

— Certes oui, mais un outil qui permet de rester en lien les uns avec les autres actuellement. La conversation téléphonique laisse place jour après jour à l’échange vidéo. Tout comme la lettre a été supplanté par le téléphone et écrasée par le courriel. Avec cette crise sanitaire qui confine chez soi, on assiste à l’explosion des conférences professionnelles en audio-visio et à leur installation dans le cercle familial.

— C’est un fait que tu es beaucoup en vidéo conférence.

— Pas que moi. Hier Karine et moi étions confinés dans le confinement. Matthieu avait un cours d’histoire-géo virtuel. Une vingtaine d’élève sur les vingt-sept que compte sa classe, étaient en ligne avec le prof pour un cours sur l’organisation de la France au début du Moyen-Age. Une, c’était un régal à écouter. Le prof hyper intéressant et très attentionné auprès des élèves. Deux, des élèves heureux de retrouver leur prof, de se retrouver même virtuellement, de s’entendre, de se réentendre. Chacun participait à la mesure de ses capacités à s’exprimer devant un écran et aussi en fonction de la capacité de l’ordi. Matthieu était tout heureux et je pense que ses copains de classe aussi. Reste que Karine et moi, nous n’avions pas le droit d’assister au cours. Virés, interdits de séjour dans le séjour. Nous étions dehors avec notre café, emmitouflés dans nos pulls et avec le bonnet. Il ne faisait pas chaud, je te le dis ! Plus d’une heure à tendre l’oreille, curieux que nous sommes, et à enfermer nos doigts gelés par ce vent du nord qui chasse les nuages mais glace les parents exilés sur le balcon ou dans le jardin. Le confinement dans le confinement !!!

— Heureusement que vous avez un bon matériel.

— Oui. J’entendais un gamin dire au prof qu’il ne pouvait pas imprimer les cours, faute du matériel adéquat. Un autre qui avait du mal sur son smartphone. Il y en avait aussi sept qui n’étaient pas en ligne. Pourquoi ? Entre les problèmes de matériel informatique, obsolète, inadapté, à partager avec l’ainé(é), le plus jeune, les parents ou un ordinateur parfois inexistant. Ajoute la motivation, celle du gamin, celle des parents à suivre les programmes des gamins ; mets une couche d’angoisse et d’anxiété qui n’arrange rien à l’affaire. Il va y avoir des dégâts et des décrochages en série et, notamment, dans les familles les plus défavorisées.

— Ton collégien a d’autres cours en virtuel ?

— Non, des exercices via des plate formes de math, techno, français mais pas encore en cours virtuels. Je pense que ça va venir et que nous allons devoir céder l’ordi et la place de plus en plus. Pourvu qu’il ne pleuve ni ne neige !!! Ce qui est surprenant, c’est l’absence de cours d’éducation physique et d’arts plastiques. Ce serait bien que ces profs-là interviennent sur leurs créneaux. On ferait du sport ou du dessin en famille !

— Toi ? Du sport ? Arrête, on veut connaitre la suite de nos aventures, ne vas pas prendre des risques pour ton moral ! Du sport, tu sais que c’est dangereux. « Il y a plus de personnes qui s’accidentent en faisant du sport qu’en faisant la sieste » as-tu écrit dans ton dernier roman. Tu ne vas pas t’y mettre ?

— Mais non, moi je m’occupe de la technique comme pour la gym de Karine. Sa prof a mis son cours sur YouTube. Faut seulement orienter l’écran pour qu’elle puisse suivre la démo tout en faisant ses cabrioles. Je peux faire pareil pour l’éducation physique, je serai le porteur d’eau et de serviettes. En plus les heures habituelles des cours de sports de Matthieu, c’est le matin. Pas de concurrence avec la sieste !

— Je te retrouve mon auteur. Sérieux et fidèle aux principes de précautions qui régissent ta vie. Priorité, dans cette période déjà bien dangereuse, aux activités d’entretien. Sieste, apéro, tartes aux pommes, bœuf bourguignon, crêpes et Beaujolais. Voilà ce qui est raisonnable. Tu peux faire une petite heure de marche rapide mais pas plus. C’est interdit ! Faut respecter la loi et ce serait bête de te chopper une amende pour excès de sport. Toi ? Excès de sport ? La honte !

— Arrête tes âneries Raymond. Retourne avec la famille au chaud entre les dossiers fermés. Moi je plonge dans les difficultés des associations.

— Quoi de neuf de ce côté ?

— Les choses se compliquent de jour en jour et d’heure en heure. Deux salariés sont contaminés à l’association de loisirs, et pour l’autre association, un deuxième cas de contamination de jeune est suspecté dans une des résidences. Je t’en dirai plus demain. Bises virtuelles à tout le monde.

— Bises de tout le monde et promis, pas de sport ?

— T’es bête. À demain Raymond.

— Prenez soin de vous !

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s