Chronique du 31 mars 2020

— Salut Raymond. — Salut mon auteur. Cómo estás tú esta mañana ? — Tu te mondialises mon héros ? — Non je m’internationalise ! C’est plus en raccord avec les convictions dont tu m’as affublées et que je porte avec fierté. Je fais comme le virus, je saute les frontières. — Peux-tu éviter le chinois, je n’ai pas les symboles pour l’écrireLire la suite « Chronique du 31 mars 2020 »

Chronique du 1er avril 2020

— Salut Raymond. — Salut mon auteur. Wie geht er dir heute morgen ? — Mir geht es gut, danke. Tu continues ton tour du monde Raymond. — En quelque sorte. Je révise chaque jour avec les cours de ton collégien. Hier je me suis glissé dans son dossier « collège » sous dossier « Allemand ». Aujourd’hui je vais faire un tour dansLire la suite « Chronique du 1er avril 2020 »

Chronique du 02 avril 2020

— Salut Raymond. — Salut mon auteur. Come stai stamattina ? — Va tutto bene. Et toi ? — Nous commençons à tourner en rond entre les applications. Constant radote à raconter sa bataille de Reichshoffen, Eugène est dans son missel, Pierre nettoie son œil de verre toute la journée et Madeleine, je ne connais toujours pas le contenu de saLire la suite « Chronique du 02 avril 2020 »