Chronique des 13, 14 et 15 mars 2020

— Non ! — Raymond, merde, sors de là ! — Non et re non ! hors de question que je sorte ! — Mais enfin Raymond, qu’est-ce qui te prend ? — Il me prend qu’il n’est absolument pas envisageable que je sorte de ton ordinateur ! — Tu n’es pas sérieux, j’ai un livre à écrire moi. — Eh bien ton livre tu le fais sansLire la suite « Chronique des 13, 14 et 15 mars 2020 »

Chronique du 16 mars 2020

— Raymond ? Raymond tu es là ? — Oui, oui, il n’y a pas le feu. — Je te réveille ? — Oui, hier soir on a regardé un film sur Netflix. Du coup, on s’est couché tard avec les collègues héros. On n’est pas habitué. Tu nous inventes nos histoires le matin de bonne heure, rarement le soir. Du coupLire la suite « Chronique du 16 mars 2020 »

Chronique des 17 et 18 mars 2020

— Ouh ouh, tu es là ? Eh l’auteur, tu ne nous aurais pas oublié ? On veut des nouvelles des tranchées nous. Le Président a dit qu’on est en guerre mais il n’a pas décrété la censure générale du courrier, de la presse et de Facebook que je sache ? — Voilà, voilà, j’arrive. Désolé mon Raymond, j’ai euLire la suite « Chronique des 17 et 18 mars 2020 »