D’étape en étape

Paru en avril 2022 aux Éditions Sydney Laurent

Quatre paires de chaussures de randonnée et quatre sacs à dos sont alignés au pied du sentier qui monte dans les alpages. Trois filles et un garçon, une mère, ses enfants.
— Cet été, ça vous dirait le tour du Queyras ? a demandé Camille à ses enfants.
De Ceillac à Ceillac, sept jours, sept étapes. Dans un décor aux couleurs de rêve, parmi les marmottes et les chamois, sous le soleil ou la pluie, pendant le bivouac ou le pique-nique, au passage d’un col ou sur le bord d’un lac, Camille parle. Dans les lacets du GR 5 et de ses variantes, la vérité gravit les sommets d’un silence enfermé.
Camille prend le temps de dire à ses enfants, son enfance, son adolescence ; de raconter l’indicible ; d’évoquer ces événements qui conduisent à passer du temps de l’insouciance à celui de la souffrance qui deviendra résilience et résistance.
Camille existe. Elle se tait, elle se terre auprès de nous, devant nous. Nous la côtoyons chaque jour. Beaucoup de Camille se taisent. Quelques-unes brisent le silence.

Lisez le début

Editions Sydney Laurent

Contact avec l’auteur

Fidèle à son roman « Le temps du trajet », l’auteur utilise le voyage en famille comme un ascenseur émotionnel, distributeur d’humanité et de tabous anciens. Ici, la nature sauvage déploie ses merveilleux atours, roches, lacs et torrents complices, faune cachée dans ses repères, levers de soleil aux ombres suggestives, afin de colorer les souvenirs d’une mère heureuse de partager.
Ainsi, peu à peu, les années soixante exhibent avec délicatesse le libertinage d’une grand-mère associé au désespoir d’un grand-père alcoolique, entremêlé de fêtes villageoises et de glaciation familiale. Les amours libérés et toutes sortes d’escapades empreintes de sensualité dessinent en creux les traits salvateurs de la libération des femmes du XXème siècle.
Mais une fois sortie de ce contexte bouillonnant, sur le chemin escarpé aux allures de prétexte, la mère se souvient et se décide enfin à livrer ses secrets. Ses trois enfants incrédules découvrent une jeunesse tourmentée par le mensonge et l’horreur. Ces terribles silences deviennent dès lors une nouvelle force d’aimer, mais aussi un combat.

Jean-François ROTTIER, Auteur

3 commentaires sur « D’étape en étape »

  1. Bonjour,

    J’ai dévoré, entre deux randos et repas au resto…, ce beau livre D’ETAPE EN ETAPE.

    Merci pour cet ouvrage d’une grande sensibilité qui, effectivement, parle d’une vie qui pourrait être la vie d’une personne que l’on croise quotidiennement et dans laquelle on se retrouve à certains moments.

    Merci aussi pour inciter ces femmes, victimes de violences ou de harcèlement, à en parler et dénoncer ces actes immondes.

    Je ne pense pas pouvoir envisager cette rando de 7 jours et 7 étapes mais nous en ferons certainement une partie car le QUEYRAS est magnifique.

    Merci encore pour cet ouvrage.
    Caroline

  2. J’ai passé un agréable moment. J’ai bien aimé cette alternance entre description des lieux et confidences de l’enfance et de l’adolescence du personnage de Camille.

    Sept étapes dans le périple du voyage pédestre mais aussi 7 étapes dans la narration du parcours de Camille, traité avec pudeur et réalisme au niveau des ressentis et des émotions. Je ne connais pas cette région de France (Le Queyras), mais la façon dont elle est décrite donne envie d’être sur les lieux et de savourer la beauté de ceux-ci.

  3. Les Chroniques Littéraires de Martine PARADIS

    Bonjour mes amis,
    Je viens de finir le nouveau livre (Excellent !) de Philippe Lebeau, dont j’avais déjà lu « D’une guerre à l’autre » que j’avais beaucoup aimé :
    TITRE : D’étape en étape
    AUTEUR : Philippe Lebeau
    Éditions : Sydney Laurent

    Camille, mère de famille, prépare une randonnée, avec ses trois enfants, Julie, l’ainée, Lucie, et Antoine !
    Camille, veut leur parler de son enfance, de son adolescence, pour se libérer du silence, des non-dits ! Va t’elle y arriver ? C’est si dur, la vérité !

    L’horreur, dois-je tout leur dire ? Non j’attends encore, il est trop tôt !

    Pendant que leur mère, pense comment leur dire, ses enfants préparent sacs à dos, chaussures de randonnées, tous contents de passer une semaine avec leur mère, sans se douter de ce qu’ils vont apprendre !
    Allez en route ! Premier jour, altitude 2050 mètres, et le récit de son enfance commence, au milieu de magnifiques paysages, qui enchantent les yeux ! Effectivement ils rencontrent des chamois, des marmottes, des serpents même, et des chauves-souris !

    Mes enfants, je vais vous parler de mon enfance, de Mamie, qui a eu de nombreux amants dont un particulièrement « le chauffeur de taxi ». De votre Papi qui buvait beaucoup, mais qui était un grand bosseur malgré tout ! Mon enfance s’est arrêtée le jour où j’ai appris que Papi n’était pas mon père, tout s’est écroulé ce jour-là !

    Elle, Camille, n’avait rien compris ! Seulement elle, ou les autres aussi ? Son frère Patrice à qui elle ressemble ? Son frère Paul à qui elle ne ressemble pas ? Et ce frère Louis qui ne dit rien, mais qui l’appelle « petit’sœur » ?
    La randonnée se poursuit, Camille qui se replonge dans ses mauvais souvenirs a du mal à s’exprimer ! Peut-on tout dire à ses enfants, même l’horreur ? C’est dur, le passé revient, présent !

    C’est à 14 ans, que l’horreur s’est produite, j’ai froid, je veux mourir, l’indifférence de mes parents, et moi qui ai honte !

    Pourquoi n’as-tu jamais rien dit, lui demande sa fille ? La honte, il y a une quarantaine d’années on ne parlait pas de viol, de l’inceste !
    Le silence ! La culpabilité ! Il ne faut plus se taire !
    Camille a pris le temps de tout dire, pour que ses enfants comprennent son inquiétude lors de leur sortie en discothèque, ou lorsqu’ils rentrent tout seul le soir !

    Pas de haine, ni rancœur, ni vengeance ! Dire, ne plus se cacher !

    J’ai adoré ce roman, plein d’émotion, comme sait le décrire, Philippe Lebeau, avec son vocabulaire riche en sentiments, j’entendais sa voix, comme un conteur, il sait si bien décrire ce qu’on ressent, sans fioritures !
    Ses personnages sont très attachants, j’ai fait la randonnée avec Camille et ses enfants, vu avec eux les paysages, souffert de la montée des crêtes et ressenti l’émotion de cette famille !

    La parole est d’argent et le silence d’or ?
    Le silence de plomb et la parole est d’or !

    Je remercie l’auteur, Philippe Lebeau, de m’avoir fait confiance, et de m’avoir si gentiment envoyé son livre !
    Je mets 5 étoiles ! Coup de cœur !

    Votre MARTINE

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :