« D’une guerre à l’autre »

à paraître en 2021

Quand il reçoit la lettre à en-tête de la mairie d’Elbeuf, François Jacpierre reste dubitatif. Il aurait un grand-oncle mort durant la guerre 14-18 ?

Il se souvient de ce vieux coffre déposé dans son garage suite au décès de sa mère. Dix ans après l’avoir oublié, il l’ouvre et y découvre trois petits carnets. L’un d’eux renferme une lettre à son intention.

Commence un long voyage de l’Alsace à la Normandie, du Poitou à Paris, de la France au Canada.  S’ensuit un périple à travers le temps qui va « D’une guerre à l’autre », de 1870 à 1954.

Quatre familles, s’y rencontrent, s’y frôlent, s’y côtoient, écrivent et inscrivent leur destinée commune.

Les Jacpierre avec à leur tête Pierre-Joseph venu du Poitou, enrôlé de force dans la garde mobile pour faire la guerre au prussien en 1870.

Albert-Hippolyte Garbo, originaire d’Elbeuf en Seine-Inférieure, échoué par hasard sur les barricades de la Commune de Paris et dans les fossés de Versailles d’où il s’enfuit avec son ennemi d’hier Pierre -Joseph.

Constant et Eugène Viel qui, en juillet 1874, fuient l’Alsace sous domination allemande pour rester Français. Le premier est un des rares survivants de la bataille de Reichshoffen, le second a douze ans. Ils sont frères et vont retrouver leurs compatriotes à Elbeuf.

Oscar et Gertrude Müller, viennent comme les Viel de Bischwiller. Avec eux, Anna, leur bébé de quelques mois. Eux vont à Vire en Normandie.

Tous se retrouveront un jour à Elbeuf. Ils se côtoieront dans les usines de textile, aux cérémonies religieuses, dans les manifestations ouvrières, sur les marchés. Ils feront la guerre, résisteront, ils seront anarchistes, socialistes, communistes, francs-maçons ou sacristain. Immigrés d’Alsace, du Poitou, d’Ardèche, d’Espagne, ils se frôleront et finalement ne feront qu’une famille les Viel-Jacpierre. D’une guerre à l’autre, entre 1871 et 1954, ils vivent et font l’Histoire avec sa majuscule.

Leurs descendants se retrouvent lors du centenaire de l’armistice de la guerre de 14-18 autour du monument aux morts d’où ils repartent pour continuer l’Histoire.

Avec ce roman, l’auteur nous livre les origines de la famille de François Jacpierre, héros de ses deux précédents romans, « Une semaine entre deux dimanches » et « Le temps du trajet ».

Lisez le début

Editeur

Contact avec l’auteur