Histoires d’Eux

Histoire d'Eux

Histoires d’Eux… « EUX », ce sont ces enfants, ces jeunes, ces presque adultes, ces mamans-ados ou ados-mamans, ces travailleurs sociaux croisés pendant plus de dix ans.

C’est parfois une véritable descente aux enfers, parfois une grande bouffée d’espoir, toujours une volonté de faire savoir sans aucun faire valoir !

Je livre ces petits bouts de (sur)vie, ces bouts de la vie pour que l’oubli ne les engloutisse pas. Je partage ces passages afin que nous nous souvenions qu’à côté de nous, devant nous, avec nous, des enfants, des jeunes existent, qu’elles et ils ne disparaissent pas !

Lisez le début

Editions Lignes et Pages

Contact avec l’auteur

Un avis sur « Histoires d’Eux »

  1. La nouvelle, un genre littéraire que j’affectionne tout particulièrement.
    Raconter, en peu de pages, un moment de vie, un court parcours en notant l’essentiel, sans toutefois bâcler l’histoire, mettant l’accent sur un point.
    La nouvelle, j’adore !
    Et le recueil de nouvelles est un bonheur lorsque le lecteur ne souhaite pas entamer un ouvrage trop long.
    Histoire d’eux !
    Une dizaine de récits, très bien écrits, parlant d’un public de jeunes gens et jeunes femmes, dont le parcours plus que chaotique, malgré leur jeune âge, les a amenés à être suivis par des travailleurs sociaux dont la lourde tâche est de les épauler pour les remettre sur les rails, afin qu’ils prennent leur envol. Une tâche pas toujours aisée.
    Des débuts de vie difficiles de jeunes mères-célibataires à la dérive dans la rue.
    La violence aussi, souvent, seul moyen d’expression connu par ces jeunes adultes.
    La drogue. L’errance…
    Tout un univers en marge de la société.
    Un labeur difficile, souvent décourageant, dans lequel la moindre petite réussite est une grande victoire.
    Je vous laisse découvrir ces récits-vrais…
    Je vous laisse faire connaissance avec :
    – Joséphine
    – Dylan
    – Ileana
    – Aimeric et Aline
    – Brian, sa maman et Marie
    – Les parents d’Émilie
    – …
    Philippe Lebeau fut, pendant de nombreuses années, au plus près de tous ceux qui avaient besoin d’une main tendue… main qu’ils n’ont pas toujours osé saisir.
    Un livre vrai, certes, mais pas larmoyant.

    Françoise VERGNAULT

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :